Storytime

On saute le pas ?

10 mai 2014

Je ne me souviens pas de quand exactement je me suis dit: “aller, je pars !” enfin, quand j’ai craqué mon slip quoi…

Cette année a été un peu particulière… elle a commencé avec une santé un peu bancale. En décembre 2013, je me suis faite opérer de la vésicule biliaire, rien de bien méchant. Sauf qu’une semaine après, je faisais une embolie pulmonaire. Pas très grave, mais suffisamment pour être hospitalisée, sous traitement et bas de contention. C’est un peu formaté de dire ça, mais quand on se prend une bonne claque comme ça, on se dit “pfiou, la vie ne tient qu’à un fil !” et on relativise pas mal de choses.

Pour ne rien arranger, cette année est l’année de mes 30 ans…et bim, une nouvelle claque ! Même si mon entourage déjà trentenaire me répète “Mais non, tu verras, c’est génial, on a 20 ans avec 10 ans d’expérience !” mouais….et des cheveux blancs, des courbatures, des gueules de bois plus douloureuses, une vésicule en moins et un poumon pourri…merci du cadeau !! A 30 ans, on se rend surtout compte du temps qui est déjà passé et du temps qui reste… ça, c’est un peu douloureux !

Pour m’aider à franchir le cap, j’ai organisé une grosse soirée d’anniversaire où j’avais invité toutes les personnes que j’aime, histoire d’oublier les cheveux blancs ! Je voulais une soirée qui me ressemble, avec un thème qui me colle à la peau… bin je me suis creusé la tête et tous les thèmes me sont passés par la tête: le noir, la photo, les dessins animés des années 80-90, le dessin… et c’est bien longtemps après que je me suis dit: “mais bien sûr ! l’Angleterre !!!” La soirée fut donc sous le signe du Royaume-Uni (il faudrait que je récupère les photos pour les poster d’ailleurs !).

Ensuite, un contact sur Facebook a posté cette animation:

j’avoue qu’elle m’a faite réfléchir (et ça, ça ne m’arrive pas souvent !!).

Du coup, j’ai commencé à rêver dans mon coin… à me questionner sur quels type de jobs je pourrais faire à Londres ?

j’ai rêvé de ça:

fb

Bon, Blue badge, ça paraissait vraiment compliqué, et par la suite, j’ai appris que ce n’était pas forcément un bon plan. Alors, je me suis dit que peut-être il y avait des agences qui proposaient des visites guidées de la ville et le top, en français ?

Au fil de mes recherches, je suis tombée sur le site de cette agence: ô Tours de Londres. Wouah ! Cette personne, Amandine, fait exactement ce que je rêve de faire ! Des visites en Français. Les commentaires sont tous très positifs et il en ressort que ce sont des visites très documentées mais avec un trait d’humour et beaucoup de sympathie… me voilà envieuse et des étoiles dans les yeux…

J’ai alors décidé d’envoyer un mail à cette compagnie pour avoir quelques renseignements sur l’agence, s’il s’agissait justement d’une agence, d’une association ou d’une free-lance… J’avais compris que la personne était française alors je lui ai demandé qu’elles avaient été ses démarches pour la création de cette structure. et à la fin, un petit peu au culot, et très gênée, je lui ai demandé si elle cherchait parfois de nouveaux guides.

Et la réponse est arrivée. Effectivement, l’agence allait chercher un nouveau guide ! Comme je me rendais à Londres la semaine suivante avec un groupe scolaire (mon groupe chouchou de Châlon-sur-Saône), nous avons décidé de nous rencontrer avec Amandine, la semaine suivante.

Notre rendez-vous s’est extrêmement bien passé. C’est une personne de mon âge, adorable, drôle et vraiment sympathique. Elle m’a décrit la réalité de la vie Londonienne, son travail, comment elle en était arrivée là etc. Et elle m’a annoncé qu’elle devait s’absenter 1 mois en juin et qu’elle aurait besoin de quelqu’un pour la remplacer dès fin mai (on était le 14 avril). L’offre était plus qu’ interessante puisqu’elle proposait de prêter sa chambre durant cette période et de payer la personne.

Et là, tout s’est bousculé dans ma tête !

Le week-end du 1er mai, je suis retournée à Londres pour faire un test de visite guidée avec elle. J’ai pu suivre 2 de ses visites. Le morceau que je lui ai présenté a été une catastrophe… pfiou, le stress m’a dévorée ! Mais le lendemain, tout s’est beaucoup mieux passé et j’ai pu faire des présentations devant un groupe.

Elle m’a recontactée 2 jours après mon retour pour m’annoncer qu’elle retenait ma candidature si j’étais toujours partante ! Et là, tout s’est enchainé ! très très vite !!

No Comments

Leave a Reply