Storytime

Après la pluie, le beau temps

16 juillet 2014

Comme je le disais dans mon précédent billet, la recherche d’appartement, enfin de chambre allait s’avérer rocambolesque… Néanmoins, je n’était pas plus inquiète que ça, je ne sais pas pourquoi… enfin si, j’ai toujours eu une chance immobilière incroyable alors je crois que je me suis dit “pourquoi ça ne continuerait pas ?” (mon mode Bisounours n’est jamais très loin) Ma directrice m’avait dit avoir visité des dizaines et des dizaines de chambres quand elle est arrivée sur Londres il y a 10 ans, parfois franchement miteuses et qui souvent ne correspondent pas du tout aux photos présentées dans les annonces. J’ai donc commencé les vraies recherches 2 semaines avant la date à laquelle je devais quitter la chambre (le 8 juillet). Après avoir passé quelques coup de fils et envoyé quelques mails, souvent infructueux, j’ai visité une chambre dans le quartier de Bow Church, en zone 2.

Les chambres partent comme des petits pains, pour peu qu’elles sortent de l’ordinaire. Cette chambre semblait parfaite: ancien salon de l’appartement, donc d’une taille très acceptable, une vue sur le parc olympique, un frigo dans la chambre, juste 3 autres colocataires (1 italien et un frère et une sœur australiens), une femme de ménage pour les parties communes et assez bien desservi par le DLR (Dockland Light Railway, le métro aérien) et des bus, dont des bus de nuit. 4823800

4823803

4823807

4823811

Sur le papier, tout semble parfait, et je trouve même des points positifs à être au 4e étage sans ascenseur. L’offre est donnée par une agence, ce qui est très rassurant car ici, les arnaques fleurissent à tous les coins de rue. L’agent que j’ai rencontré était Français, ce qui m’a aussi rassuré. Je crois que j’étais en plein monde des bisounours. Je vous passe tous les détails des problèmes de virements etc. Le jour de la signature du contrat, je devais apporter le deposit (une sorte de caution) et les frais d’agence. Je devais également apporter le 1er mois de loyer, mais cela ne m’avait pas été précisé donc j’ai dit que je lui ferai un virement dès le lundi (2 jours plus tard). Une fois signé le contrat, l’agent est aussi vite reparti et là, j’ai commencé à ouvrir les yeux… Il y avait plein de choses absolument pas cohérentes dans le contrat et les choses que l’agent m’avait dites, l’appartement n’était absolument pas dans l’état dans lequel je l’avais visité 2 jours avant, il était vraiment crado, très bruyant également… là, tout est devenu très noir et après avoir passé un après midi à récurer la chambre, je me suis dit qu’il était impossible que je vive ici. Voici les photos de la réalité:

Voilà l'immeuble vu de la rue, la chambre est celle dans le coin en haut à gauche.

Voilà l’immeuble vu de la rue, la chambre est celle dans le coin en haut à gauche.

L'arrière de l'immeuble pour accéder aux étages

L’arrière de l’immeuble pour accéder aux étages

La cage d'escalier

La cage d’escalier

Le "couloir" pour accéder à l'appartement

Le “couloir” pour accéder à l’appartement

L'état des wc à mon arrivée ! Je ne suis pas chochotte, mais là, c'est juste pas possible

L’état des wc à mon arrivée ! Je ne suis pas chochotte, mais là, c’est juste pas possible

La cuisine...

La cuisine…

L'organisation et la propreté des coloc...

L’organisation et la propreté des coloc…

La salle de bains... sympa avec les cotons tiges dégueu...

La salle de bains… sympa avec les cotons tiges dégueu…

La vue de la chambre... au-dessus de l'échangeur autoroutier... très bruyant donc

La vue de la chambre… au-dessus de l’échangeur autoroutier… très bruyant donc

J’ai eu juste envie de pleurer… impossible de m’imaginer vivre ici. je suis retournée chez ma directrice où je me sentais presque comme chez moi. Rien qu’à l’idée de retourner dans cet appart, j’avais des angoisses… difficile à expliquer… J’ai donc envoyé un mail à l’agent en lui disant que l’appart était vraiment crade (photos à l’appui), que je n’avais plus confiance en lui ni en son agence (puisque j’ai découvert qu’il en était un des patrons) et que ses méthodes de prévoir d’augmenter le loyer au bout de 3 mois alors que ce n’était pas dans l’annonce, ses erreurs de calculs en sa faveur etc. avaient fait perdre toute confiance que j’avais en lui et qu’il était impossible pour moi de vivre dans cet atmosphère, en n’ayant pas confiance en mon propre agent immobilier. Je lui ai donc dit que je lui rendrais les clés lorsqu’il m’aura rendu ma caution qui s’élevait à 200£. Nous nous sommes donc rencontrés et il m’a dit que ma réaction était exagérée et que j’étais malhonnête blablabla… mais lorsque je me suis un peu énervée et énuméré toutes ses “bavures” il a un peu changé de ton. Au final, je me suis bien faite arnaquer car j’ai dû rendre les clés avec sa promesse de me faire un virement avec la déduction des frais engagés… j’ai dû le harceler pendant plusieurs jours avant d’avoir une réponse et finalement le remboursement est d’un montant absolument ridicule. ça m’apprendra à faire trop confiance et à me précipiter… mais je craignais tellement de me retrouver à la rue… C’est un épisode que j’ai toujours en travers de la gorge et que je n’aime pas évoquer… mais le raconter exorcisera peut-être le truc ? Bon, la consolation c’est que normalement le bail est de minimum 3 mois, donc heureusement que je n’avais pas lancé les virements de loyers… —- Le jour où j’ai rendu les clés à l’autre con d’agent, j’avais rendez-vous pour visiter une chambre que j’avais repéré la veille sur internet et qui d’ailleurs avait été posté le jour même, dans la zone 1 (le truc complètement improbable !). Là, ça a été le coup de foudre ! Très grande chambre car ancien salon (encore ^^), vue sur un grand parc, très bien meublée, dans ma fourchette de prix bien sûr, avec seulement 2 autres colocataires: un Français qui vient d’Annecy et un Anglais. La cuisine est partagée à 3, par-contre, l’Anglais a sa propre salle-de-bains / WC. Donc une salle de bains pour 2, le top ! L’appartement est clean et le proprio franchement très sympa !

La cuisine

La cuisine

La salle de bains commune

La salle de bains commune

Le couloir menant à ma chambre

Le couloir menant à ma chambre

La chambre côté "salon"

La chambre côté “salon”

20140709_173101

La chambre côté lit (bon par-contre, je venais juste d’arracher le store…)

20140709_180906

La vue de la fenêtre

ça a été le coup de coeur ! pendant la visite, le proprio a reçu une dizaine d’appels pour la chambre et il a clairement dit que la chambre sera au premier qui versera le deposit. je n’ai pas hésité, j’ai filé retirer de l’argent et je me suis réservé la chambre ! PAr-contre ici, pas de contrat, pas de preuve que je travaille, que je peux payer le loyer, pas d’état des lieux…. c’est assez hallucinant ! J’ai emménagé quelques jours plus tard, exactement le jour du retour de ma directrice, le 8 juillet. Pour l’instant, je suis super heureuse de ma chambre, je m’y sens comme dans un petit cocon, même si la route fait parfois un peu de bruit. Je me sens un peu comme à l’hôtel mais je présume que c’est normal les premiers temps… j’ai pu rencontrer mes coloc quasi 5 jours après mon arrivée et les deux sont très gentils et très discrets. Il n’y a pas de règles dans la colocation concernant les roulements pour le ménage, l’achat des produits ménagers etc. tout le monde s’adapte et cohabite du mieux possible, ce qui me convient tout à fait ! Et voici un appartement que j’ai hâte de montrer à ma famille et mes amis quand ils viendront me voir. Il y a assez de place dans la chambre pour placer un matelas d’appoint, ce qui était un point important dans mes recherches. Donc au final, ma bonne étoile immobilière m’a suivie jusqu’à Londres et j’ai encore une fois, eu beaucoup de chance, même si j’ai encore le goût amer de l’arnaque pour l’autre appartement, j’essaie de ne pas trop y penser… :'( Enfin, j’aurais encore tellement de choses à raconter sur les 2 appartements car je ne suis pas entrée dans tous les détails, amis je crois que mon article est déjà bien assez long ! Je vous laisse donc aller boire un coup, manger une chips ou aller faire pipi !

No Comments

Leave a Reply