Pura Vida !

En el corazon Tico

8 mai 2016

 

Lorsque l’on parle de la chaleur du Costa Rica, je crois que l’on ne parle pas uniquement du climat, mais également et surtout, des Costariciens eux-mêmes.

Aujourd’hui, j’ai eu la chance d’être immergée au cœur d’une vraie famille Tica. La famille Castro, la famille de notre cher Luis, qui guide Alex depuis son arrivée ici et qui m’a tendu la main bien avant que je pose le pied en terres Costaricenses.

Nous sommes Dimanche et nous sommes invités à venir déjeuner chez les parents de Luis, Don Jose et Doña Nora, à l’occasion de l’anniversaire de l’une des sœurs de Luis. C’est une grande famille composée de 6 enfants et 4 (bientôt 5) petits-enfants, et comme dans beaucoup  de familles ici, les enfants vivent très proches de leurs parents. Ici, on ne laisse pas les anciens seuls.

 

La maison est coquette, décorée de photos de famille, d’icônes religieuses et de portraits du Pape. C’est une maison chaleureuse où la salle à manger semble être la pièce la plus vaste, on reçoit beaucoup ici visiblement. Au Costa Rica, j’ai cru comprendre qu’un invité de dernière minute peut toujours arriver. Mi casa es tu casa… ce dicton, prend tout son sens ici.

Lorsque nous arrivons, je suis surprise de voir que certains ont déjà commencé à manger alors que d’autres préparent encore les plats suivants. Nous sommes loin des principes ibériques où personne ne doit toucher son assiette tant que le patriarche n’a pas planté sa fourchette. Ici, c’est la vraie définition de la “bonne franquette” !! Le seul moment où tout se calme, c’est lorsque Don Jose prend la parole pour donner le bénédicité… Ses mots sont touchants, émouvants et je laisse couler des larmes lorsqu’à la fin, il me souhaite la bienvenue au Costa Rica et dans sa maison… pfiou, quelle claque ! Sans n’avoir jamais rencontré ces personnes auparavant, je sens qu’une famille m’ouvre la porte.

Comme tout repas de famille, nous passons l’après-midi ensemble. On fait des photos tous ensembles, les enfants partent jouer au foot dans le jardin, certains vont faire une sieste, d’autres vont manger le dessert chez eux et reviendront plus tard…. c’est un joyeux bazar 🙂 Venant d’une famille éclatée, je ressens un sentiment bizarre, apaisant, je me sens bien. J’ai l’impression d’être retournée 25 ans en arrière… quelle bouffée d’air frais.

Au moment de repartir, nous nous faisons tous l’accolade et la bise qui sont de règle ici. Je remercie chaleureusement mes hôtes, qui me répondent en me disant qu’ils étaient ravis de m’avoir rencontrée et espèrent que ce ne soit pas la dernière fois.

J’imagine que comme dans toutes les familles du monde, il y a des conflits, des petites bagarres etc. mais là, j’ai pu ressentir l’amour qu’il y a entre tous et surtout l’affection qu’ils peuvent donner à des personnes étrangères à leur foyer.

Merci la famille Castro de m’avoir fait vivre ce beau moment

 

No Comments

Leave a Reply