Blablabla

On vit un moment historique !

15 mars 2020

Nan mais, j’ai l’impression d’avoir prononcé cette phrase des dizaines de fois dans ma vie ! C’est fou… est-ce qu’on est à une époque charnière de l’humanité ? est-ce que les étoiles se sont arrangées pour être dans une configuration qui favorise le négatif ?

Je suis née en 1984 (un signe ?) et depuis cette année là, il s’en est passées des choses. Bien sûr, on est loin d’avoir vécu la 2nde guerre mondiale ou la Peste bubonique mais quand on additionne les événements, plus ou moins marquants, c’est assez dingue. Et cela m’est arrivé quelques fois de me dire “Waw, je suis en train de vivre un moment historique !” dans le bon, ou le mauvais sens d’ailleurs.

Je ne m’en souviens évidemment pas, mais j’étais déjà née lors de la Chute du Mur de Berlin et quel événement ! une sacrée page de l’Histoire Européenne qui se tournait ! Mais bon, là, j’abuse car j’avais 5 ans donc très honnêtement, je n’en ai aucun souvenir.

Ces moments historiques, ce sont ces événements dont on se souvient si bien que l’on sait exactement où l’on se trouvait et ce que l’on faisait quand cela s’est passé.

Dans mes souvenirs, l’année 1995 a été relativement marquante. J’étais en CM2 et je me souviens très bien du jour où Jacques Chirac est devenu Président de la République. C’était la première fois que j’avais conscience d’une élection. On revenait de la plage (à Fort-Mahon) avec ma famille et Ilef :). Cette même année, j’ai un souvenir très clair des attentats dans le RER et de ce moment où les poubelles ont été retirées de Paris (oui, c’est couillon, mais j’étais enfant et ça, c’est clairement un souvenir d’enfant). C’est aussi l’année de la plus grosse grève depuis 1968. Je rentrais en 6e , au collège Jean Lurçat et je me rappelle avoir passé des journées au travail de ma mère car le collège était fermé.

Ensuite, je me souviens très bien de l’annonce du décès de Lady Diana, ce 31 Août 1997. nous étions sur la route du retour de vacances en Espagne. Un cataclysme dans l’Histoire de la famille Royale d’Angleterre. D’ailleurs, la mort de Michael Jackson a également été un tremblement de Terre planétaire.

Comment ne pas évoquer les dizaines d’attentats liés à l’extrémisme… le 11 Septembre 2001, Charlie Hebdo, Le Bataclan, Nice, le London Bridge… et je pourrai en citer des dizaines d’autres. Le terrorisme est entré dans notre vocabulaire commun. D’ailleurs, j’ai particulièrement eu l’impression de vivre un moment historique lorsque, le 29 Novembre 2019, j’étais sur le London Bridge quand un attentat a eu lieu… mais j’en reparlerai dans un article dédié.

En 35 ans, on est passé par des énormes bouleversements sanitaires, le développement du VIH, la crise de la vache folle, la grippe aviaire (H5N1), Ebola etc.

Est-ce que je parle du réchauffement climatique ? Ok, ça a toujours existé, mais ces 100 dernières années ont accéléré le processus. Heureusement, on est en train de vivre le réveil des masses et la prise de conscience dans l’intérêt de sauver notre planète. Cela prend du temps et la route sera encore longue, mais défaire ce qui a été tissé depuis des générations ne pourra se faire en quelques mois.

D’un point de vue positif, après des centaines et centaines d’années, la parole de la femme se libère. C’est un évènement assez historique pour être souligné. C’est sûr qu’on est loin des combats pour la contraception, l’avortement ou le droit de vote des femmes. Mais la parole libérée est une belle victoire.

Je fais partie de la génération qui a vu naître l’internet public, qui a vécu avec le matériel et la dématérialisation. J’ai vu l’évolution du jeu vidéo, l’entrée en douceur des technologies dans nos vies, la naissance de la télé-réalité etc.

Et puis, je ne suis pas spécialement fan de foot, mais j’ai quand même vécu les 2 victoires de l’équipe de France en coupe du Monde en 1998 et 2018. Ces 2 moments ont été incroyables !

Ces 18 derniers mois, à 3 reprises je me suis dit “on vit un moment historique”. En 2018, a débuté la “crise des gilets jaunes”. Jamais je n’avais senti mon pays tant révolté et prêt à prendre les armes. La France a été mise à sang pour que les dirigeants entendent ce qu’avaient à dire ceux qui font que notre pays est ce qu’il est. En visitant la Conciergerie, en Janvier 2019, j’ai été subjuguée par les parallèles qui pouvaient être faits entre les prémices de la Révolution Française et ce que nous étions en train de vivre à ce moment là.

Dans un tout autre registre, le 15 Avril 2019, un évènement m’a bouleversé…Mais il a bouleversé tous les Français…c’est l’incendie de la Cathédrale Notre-Dame de Paris. J’ai suivi, heure par heure, l’évolution de la situation et la progression des Sapeurs-Pompiers dans leur héroïque combat pour sauver notre grande Dame. Ca, c’était clairement, un événement historique.

Et 2020 n’est pas en reste… à peine 3 mois que l’année a commencée et le 1er évènement historique qu’il m’ait été donné de vivre, c’est la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne. Ce qu’on prenait à la légère depuis le référendum de 2016 a fini par avoir lieu. Le moment était absolument incroyable et j’ai trouvé cela fou de pouvoir y assister, et depuis l’intérieur !

Enfin, on est le 15 Mars et depuis des semaines, la planète fait face à un virus de la famille des Coronavirus, le Covid-19, d’ailleurs, on parle maintenant de “pandémie”. Détecté en Chine, il touche près de 121 pays aujourd’hui. Et pour le coup, le moment est plus qu’historique ! des pays comme l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie ou la Pologne, ferment leurs frontières. Des obligations de confinement et d’isolation sont ordonnées. On assiste à des scènes abracadabrantesques de “pillages” de supermarchés. Les écoles en France ont été fermées et depuis hier, tous les commerces non vitaux ont dû suivre le même chemin. Sur internet, les images relayées par les réseaux nous donnent l’impression d’être plongés dans un film catastrophe Hollywoodien ou une bonne grosse série Netflix. Sans parler de l’effondrement économique… le 12 Mars 2020, le CAC 40 a connu sa plus grosse chute de toute l’histoire.

On ne sait pas trop où l’on va mais, c’est certain, on n’a pas fini de vivre des moments historiques.

No Comments

Leave a Reply